Publications

La liste comprend 85 publications dont 19 livres (monographies, éditions de textes, ouvrages collectifs), l’édition des œuvres complètes de Nietzsche en ligne (en fac-similé et en édition critique), 60 articles et 6 comptes-rendus parues en Allemagne, Angleterre, États-Unis, Espagne, France, Hollande, Italie, Russie, Brésil) dans les langues suivantes : allemand, anglais, brésilien, espagnol, français, italien, russe.


Monographies

1) Paolo D'Iorio, La linea e il circolo. Cosmologia e filosofia dell’eterno ritorno in Nietzsche, Pubblicazioni del CNR, Centro di studi sulla filosofia contemporanea, Genova, Pantograf, 1995, 400 p.
2)

Paolo D'Iorio, Le voyage de Nietzsche à Sorrente. Genèse de la philosophie de l'esprit libre, Paris, CNRS Éditions, 2012, 246 p.
Édition de poche revue 2015; traduction portugaise : Nietzsche na Itália A viagem que mudou os rumos da filosofia, Zahar, Rio de Janeiro, 2014 ; traduction turque Nietzsche’nin Sorrento Yolculuğu, Isbank Culture Publishing, Istambul, 2015, 174 p. ; traduction espagnole El viaje de Nietzsche a Sorrento. Una travesía crucial hacia el espíritu libre, Gedisa, Barcelona, 2016, 254 p. ; traduction américaine Nietzsche’s Journey to Sorrento. Genesis of the Philosoophy of the Free Spirit, University of Chicago Press, 2016, 168 p. En cours de traduction en en arabe (Atlas, Liban et Syrie).

               

 

Éditions de l'œuvre de Nietzsche

3) Friedrich Nietzsche, Les philosophes préplatoniciens, texte établi par Paolo D’Iorio d’après les manuscrits originaux. Introduction et appareil critique par Paolo D’Iorio et Francesco Fronterotta, Paris, Éditions de l’éclat, 1994, 395 p.
4) Friedrich Nietzsche, Écrits de jeunesse. Textes établis d’après les manuscrits par Paolo D’Iorio et Francesco Fronterotta, traduits par Marc de Launay, Alain Pernet et (pour le grec) Francesco Fronterotta, présentés et annotés par Paolo D’Iorio. Dans, Friedrich Nietzsche, œuvres, vol. I, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 2000, pp. 727-819 et 1117-1150.
5) Giuliano Campioni, Paolo D’Iorio, Maria Cristina Fornari, Francesco Fronterotta, Andrea Orsucci, unter Mitwirkung von Renate Müller-Buck, Nietzsches persönliche Bibliothek, De Gruyter, Berlin-New York, 2003, 736 p.
6)
Friedrich Nietzsche, Digitale Faksimile Gesamtausgabe, sous la direction de Paolo D'Iorio, <http://www.nietzschesource.org/DFGA>, 2009–.
(Édition numérique complète de l'œuvre de Nietzsche en fac-similé d'après les manuscrits et les imprimés originaux; 86 volumes comprenant environ 9 300 pages publiées actuellement).
7)
Friedrich Nietzsche, Digitale Kritische Gesamtausgabe Werke und Briefe, sous la direction de Paolo D'Iorio, <http://www.nietzschesource.org/eKGWB>, 2009–.
(Édition numérique des Œuvres complètes et de la Correspondance, sur la base du texte critique établi par G. Colli et M. Montinari ; environ 11 800 pages publiées actuellement).

Autres éditions et traductions

8) Mazzino Montinari, « La volonté de puissance » n’existe pas, texte établi et postfacé par Paolo D’Iorio, traduit de l’italien par Patricia Farazzi et Michel Valensi, Paris, Éditions de l’éclat, 1996, 192 p. Librement disponible sur Internet à l’adresse : <http://www.lyber-eclat.net/lyber/montinari/volonte.html>.
9) Mazzino Montinari, Nietzsche, (coll. « Philosophies »), texte présenté par Paolo D’Iorio, traduit de l’italien par Paolo D’Iorio et Nathalie Ferrand, Paris, PUF, 2001, 128 p.
    

Direction d’ouvrages

10) Paolo D’Iorio (éd.), Mazzino Montinari. L’arte di leggere Nietzsche, Firenze, Ponte alle grazie, 1992, 95 p.
11) Paolo D’Iorio, Nathalie Ferrand (éds.), Genesi, critica, edizione, Pise, Scuola Normale Superiore, 1999, 275 p. Avec un CD-ROM contenant des prototypes d’Hypertextes.
 
12) Paolo D’Iorio (éd.), HyperNietzsche. Modèle d’un hypertexte savant sur Internet pour la recherche en sciences humaines. Questions philosophiques, problèmes juridiques, outils informatiques, Paris, PUF, 2000, 200 p. (version électronique librement disponible à l’adresse <http://www.hypernietzsche.org/doc/puf/>).

Traduction allemande modifiée disponible à l’adresse <http://www.hypernietzsche.org/events/lmu/akten/>, mai 2002.

13)

Bibliothèques d’écrivains, sous la direction de Paolo D’Iorio et Daniel Ferrer, Paris, éditions du CNRS, 2001, 214 p.

14) Paolo D’Iorio, Olivier Ponton (éds.), Philosophie, numéro 22 de la révue Genesis, Paris, Jean-Michel Place, 2003, 187 p.

15)
Paolo D’Iorio, Gilbert Merlio (éds.), Le Rayonnement européen de Nietzsche, Paris, Klincksieck, 2004, 264 p.
16)
Sandro Barbera, Paolo D’Iorio, Justus H. Hulbricht (éds.), Friedrich Nietzsche. Rezeption und Kultus, Pisa, ETS, 2004, 364 p.
17)
Paolo D’Iorio, Olivier Ponton (éds.), Nietzsche. Philosophie de l’esprit libre. Études sur la genèse de Choses Humaines, trop Humaines, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2004, 192 p.
18) Paolo D’Iorio, Gilbert Merlio (éds.), Nietzsche et l’Europe, Paris, Maison des sciences de l'homme, 2006, 294 p.
19) P. D’Iorio, M. C. Fornari, L. Lupo, C. Piazzesi (éds.), con la collaborazione di G. Ferraro, P. Gori, C. Santini, Prospettive. Omaggio a Giuliano Campioni, Pisa, ETS, 2015, 403 p.


Articles

20)  « Beiträge zur Quellenforschung », Nietzsche-Studien, 21 (1992), pp. 398-400.
21) La superstition des philosophes critiques. Nietzsche et Afrikan Spir », Nietzsche-Studien, 22 (1993), pp. 257-294.
22) « Beiträge zur Quellenforschung », Nietzsche-Studien, 22 (1993), pp. 395-402.
23) Giuliano Campioni, Paolo D’Iorio, Maria Cristina Fornari, Francesco Fronterotta, Andrea Orsucci, « La biblioteca ideale di Friedrich Nietzsche », Bollettino di informazioni. Centro di ricerche informatiche per i beni culturali. Scuola Normale Superiore, n. III\1 (1993), pp. 85-92.
24) « L’image des philosophes préplatoniciens chez le jeune Nietzsche », in Centauren-Geburten. Wissenschaft, Kunst und Philosophie beim jungen Nietzsche, Herausgegeben von T. Borsche, F. Gerratana, A. Venturelli, Berlin-New York, Walter de Gruyter, 1994, pp. 383-417.
25) « La naissance de la philosophie enfantée par l’esprit scientifique », in Friedrich Nietzsche, Les philosophes préplatoniciens, Paris, Éditions de l’éclat, 1994, pp. 11-49.
26) « Cosmologie de l’éternel retour », Nietzsche-Studien, 24 (1995), pp. 62-123.
27) « Franziska Nietzsche », Intersezioni. Rivista di storia delle idee, Anno XVI, n. 2 (1996), pp. 375-381.
28) Giuliano Campioni, Paolo D’Iorio, Maria Cristina Fornari, Francesco Fronterotta, Andrea Orsucci, « Nietzsche e i suoi libri, Catalogo multimediale di una biblioteca d’autore », in Filosofia & Informatica, a cura di Luciano Floridi, Torino, Paravia, 1996, pp. 153-161.
29) « Les Volontés de Puissance », postface à Mazzino Montinari, « La volonté de puissance » n’existe pas, Paris, Éditions de l’éclat, 1996, pp. 119-190.

Traduction russe de Viktor Kaploun « Vse eti voli k vlasti », in Nietzsche i sovremennaia zapadnaia mysl', sous la direction de Viktor Kaploun, St. Pétersbourg-Moscou, Evropeiiskii Universitet v Sankt-Péterbourgé - Letnii sad, 2003, pp. 490-529.

30) « Thermodynamique et cosmos », in Dictionnaire du XIXe siècle européen, sous la direction de Madeleine Ambrière, Paris, P.U.F., 1997.
31) « Per una rivista elettronica di storia della filosofia », in Umanesimo & informatica. Le nuove frontiere della ricerca e della didattica nel campo degli studi letterari, a cura di Daniela Gruber e Patrick Pauletto, Trento: Metauro, 1997, pp. 109-127.
32) « Fin thermique de l’univers », « Entropie », in Dictionnaire d'histoire et de philosophie des sciences, sous la direction de Dominique Lecourt, Paris, P.U.F, 1999.
33) « Les livres français de la Bibliothèque de Nietzsche », in Jacques Le Rider (éd.), Cent ans de réception française de Nietzsche, Paris, Les Editions Suger, 1999.
34) « Nietzsche sur Internet. L’observation des collaborations médiatisées par ordinateur dans les sciences de l’érudition » (avec William A. Turner), dans L'information scientifique et technique et l'outil Internet, nº 3 de Le Micro Bulletin Thématique, Paris, CNRS-DSI, pp. 163-186, (disponibles également sous forme électronique dans J. Link Pezet, Les Collaborations Médiatisées par Ordinateurs, Solaris, Dossier nº 5).
35) « L’edizione elettronica », in P. D’Iorio, N. Ferrand (éds.), Genesi, critica, edizione, Pise, Scuola Normale Superiore, 1999, pp. 253-275.
36) « En marge à Carmen », in Magazine littéraire, n° 383 (Nietzsche. Contre le nihilisme), janvier 2000, pp. 50-55. Republié in Magazine littéraire, hors-série, n° 3, 2001.

Traduction polonnaise : « Na marginesie „Carmen” », Zeszyty Literackie, 1 (73) 2001

Traduction brésilienne : « À Margem de Carmen », O Nó Górdio: jornal de metafísica e artes, ano 1. número 1. dezembro 2001, PUC, Rio de Janeiro, pp. 53-57.

37)

« Genèse, parodie et modernité dans Ainsi parlait Zarathoustra », in Gilbert Merlio (éd.), Ainsi parlait Zarathoustra, Paris, éditions du Temps, 2000, pp. 25-43.

Traduction espagnole par José Honorio Ruiz « Génesis, parodia y medernidad en así habló Zarathustra », Estudios Nietzsche, 16 (2106), pp. 27-40.

38) « Nietzsche et l’éternel retour. Genèse et interprétation », Nietzsche. Cahiers de l’Herne, Paris, l’Herne, 2000, pp. 361-389.

Traduction brésilienne par Ernani Chaves : « O Eterno Retorno. Gênese e Interpretação », Cadernos Nietzsche, 20, São Paulo, 2006, pp. 69-114 (version reduite)

Traduction brésilienne par Chaves et Rosistera Pereira de Oliveira : « Cosmologia e filosofia do eterno retorno em Nietzsche », in Scarlett Marton (éd.), Nietzsche pensador Mediterrâneo. A recepção italiana, São Paulo, Discurso Editorial, 2007, pp. 193-263 (version augmentée).

Traduction anglaise par Frank Chouraqui « The Eternal Return: Genesis and Interpretation », in The Agonist, vol. III, issue I, spring 2011 (version augmentée).

Traduction espagnole par Cristina Rodriguez Marciel « El eterno retorno. génesis e interpretación » in Jesùs Conill-Sancho, Diego Sánchez Meca (éd.), Guía Comares de Nietzsche, Granada, Editorial Comares, 2014, pp. 157-207.

39) « Aucune des choses humaines n’est digne du grand sérieux. Notes sur la genèse de l’aphorisme 628 de Choses humaines, trop humaines de Friedrich Nietzsche », Oeuvres et critique, XXV, 1, Tübingen, 2000, pp. 107-123.
40) « Nietzsches Bibliothek in der Herzogin Anna Amalia Bibliothek », in Angelika Emmrich, Thomas Föhl, David Marc Hoffmann, Paolo D’Iorio, Renate Müller-Buck, Wolfgang Ritschel, Gerhard Schuster, Ursula Sigismund, Justus H. Ulbricht, Das Nietzsche-Archiv in Weimar, Stiftung Weimarer Klassik bei Hanser 2000, pp. 107-115.
41) « Nietzsche Open Source », dans Paolo D’Iorio (éd.) HyperNietzsche, Paris, PUF, 2000, pp. 1-36.
42) Paolo D’Iorio et Mathieu Kessler, « Chemins qui mènent quelque part. A propos des possibilités d’ordonnancement chronologique et thématique des textes et des manuscrits », dans Paolo D’Iorio (éd.) HyperNietzsche, Paris, PUF, 2000, pp. 163-180.
43) « L’enthousiasme du scepticisme », dans Katja Rodenburg, Monic Schijvenaars, Paul van Tongeren (éds.), Nietzsche lezen. Negentien filosofen over hun eerste kennismaking, Uitgeverij Damon Budel, 2000, pp. 81-82.
44) « Principes de l’HyperNietzsche », in Diogène, 196, oct.-déc. 2001, Retour vers le futur, supports anciens et modernes de la connaissance, numéro dirigé par Jean-Gabriel Ganasciai et Jean-Louis Lebrave, Paris, PUF, pp. 77-94.

Traduction anglaise: « Principles of HyperNietzsche », in Diogenes, 196, vol. 49/4, 2002, « Back to the Future. Knowledge Management Past and Present », Oxford, Blackwell Publishing, 2002, pp. 58-72.

45) Paolo D’Iorio, Frank Simon-Ritz, « Le catalogue multimédia de la bibliothèque de Nietzsche », in Paolo D’Iorio et Daniel Ferrer (éds.), Bibliothèques d’écrivains, Paris, éditions du CNRS, 2001, pp. 145-169.
46) « Eine Forschergemeinschaft im Internet », in Paolo D’Iorio (éd.), HyperNietzsche. Modell eines Forschungshypertextes im Internet. Philosophie, Textkritik, Softwareinstrumente, Rechtsfragen, <http://www.hypernietzsche.org/events/lmu/akten/>, mai 2002.
47) « L’annuncio dell’eterno ritorno in Così parlò Zarathustra », in Cultura tedesca, 20, « Nietzsche » (a cura di Sandro Barbera), Roma, Donzelli Editore, 2002, pp. 85-97.
48) « HyperNietzsche. Modello di un ipertesto di ricerca», in Carlo Gentili, Volker Gerhardt, Aldo Venturelli (éds.), Nietzsche illuminismo modernità, Firenze, Leo S. Olschki, 2003, pp. 343-367.
49) « Geschichte der Bibliothek Nietzsches und ihrer Verzeichnisse », in Giuliano Campioni, Paolo D’Iorio, Maria Cristina Fornari, Francesco Fronterotta, Andrea Orsucci, unter Mitwirkung von Renate Müller-Buck, Nietzsches persönliche Bibliothek, De Gruyter, Berlin-New York, 2003, pp. 32-78.
50) « Les pensées papillons », in Paolo D’Iorio, Olivier Ponton (éd.), Philosophie, numéro 22 (thématique) de la revue Genesis, Paris, Jean-Michel Place, 2003, pp. 7-11.
51) « Cognitive Models of HyperNietzsche: Dynamic Ontology and Hyper-Learning », in Jahrbuch für Computerphilologie, 5 (2003), édité par Georg Braungart, Karl Eibl, Fotis Jannidis, Paderborn, mentis Verlag, pp. 179-184.
52) Paolo D’Iorio, Gilbert Merlio, « Avant-propos», in Paolo D’Iorio, Gilbert Merlio (éds.), Le Rayonnement européen de Nietzsche, Paris, Klincksieck, 2004, pp.  7-12.
53) « Le culte de Nietzsche sur le Web », in Sandro Barbera, Paolo D’Iorio (éds.), Friedrich Nietzsche. Rezeption und Kultus, Pisa, ETS, 2004, pp. 333-346.
54) Paolo D’Iorio, Olivier Ponton « Introduction », in Paolo D’Iorio, Olivier Ponton (éds.), Nietzsche. Philosophie de l’esprit libre. Études sur la genèse de Choses Humaines, trop Humaines, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2004, pp. 1-18.
55) « Système, phases, chemins, strates. Modèles et outils pour l’étude d’une philosophie en devenir », in Paolo D’Iorio, Olivier Ponton (éds.), Nietzsche. Philosophie de l’esprit libre. Études sur la genèse de Choses Humaines, trop Humaines, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2004, pp.  21-36.
56) « Les cloches du nihilisme et l’éternel retour du même », in Jean-François Mattéi (éd.), Nietzsche et le temps des nihilismes, Paris, PUF, 2005, pp. 191-208.
57) Paolo D’Iorio, Gilbert Merlio, « Un bon Européen à Cosmopolis », in Paolo D’Iorio, Gilbert Merlio (éds.), Nietzsche et l’Europe, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2006, pp. 7-11.
58) « Das Gespräch zwischen Büchern und Handschriften am Beispiel der ewigen Wiederkehr des Gleichen », in Michael Knoche, Justus H. Ulbricht und Jürgen Weber (éds.), Zur unterirdischen Wirkung von Dynamit. Vom Umgang Nietzsches mit Büchern zum Umgang mit Nietzsches Büchern, Wiesbaden, Harrassowitz Verlag, 2006, pp. 93-113.
59) « Nietzsche on New Paths: The HyperNietzsche Project and Open Scholarship on the Web », in Maria Cristina Fornari (éd.), Friedrich Nietzsche. Edizioni e interpretazioni, Pisa ETS, 2006, pp. 475-496.
60) « L’infrastructure Hyper et son utilisation pour la critique génétique », Genesis, n° 27, Paris, Jean-Michel Place, 2007, pp. 179-183.
61) « HyperNietzsche », in Aurèle Crasson (éd.), Expériences d’éditions savantes hypertextuelles, Academia Bruylant, Louvain-la-Neuve, 2007, pp. 265-288.
62) Paolo D’Iorio, Katja Brunkhost, « From HyperNietzsche to Discovery. Digital Semantic Corpora for Virtual Research in Philosophy », in Herbert Hrachovec, Alois Pichler and Joseph Wang (éds.), Philosophie der Informationsgesellschaft / Philosophy of the Information Society. Contributions of the Austrian Ludwig Wittgenstein Society,, Kirchberg am Wechsel, ALWS, 2007, pp. 35-37.
63) Thomas Bartscherer, Paolo D’Iorio, « Philosophy in an Evolving Web: Necessary Conditions, Web Technologies, and the Discovery Project », in Herbert Hrachovec et Alois Pichler (éds.), Philosophy of the Information Society, Frankfurt a.M., Ontos-Verlag, 2008, pp. 261-273.
64) « L’île des savoirs choisis. De HyperNietzsche à Scholarsource: pour une infrastructure de recherche sur le Web », in Recherches & Travaux, n° 72/2008, Grenoble, Ellug, 2008, pp. 279-301.
65)

« Nietzsche fra Tristano e Carmen », in Carlo Tatasciore (éd.), Filosofia e musica, Torino, Bruno Mondadori, 2008, pp. 117-132.

Traduction brésilienne par Henry Burnett et Ernani Chaves, « Nietzsche entre Tristão e Carmen », Estudos Nietzsche, Curitiba, v. 3, n. 2, jul./dez. 2012, pp. 207-226.

66) « Les communautés savantes sur le Web », in Danielle Londei et Matilde Callari Galli (éds.), Multiculturalità e Plurilinguismo in Europa. Percorsi alla francese?, Bologna, Bononia University Press, 2009, pp. 155-169.
67)

Paolo D’Iorio, « Scholarly Information Management — A Proposal », in Jerome McGann (éd.), Online Humanities Scholarship. The Shape of Things to Come, proceedings of the Mellon Foundation Online Humanities Conference at the University of Virginia, Rice University Press, 2010, pp. 505-524.

68) « Qu’est-ce qu’une édition génétique numérique ? », in Genesis, 30 (2010), pp. 49-53.
69) « The Digital Critical Edition of the Works and Letters of Nietzsche », in The Journal of Nietzsche Studies, New York, Penn State University Press, 40 (2010), pp. 164-174.

Traduction espagnole de M. Parmeggiani, « La edición crítica digital de las obras y la correspondencia de Nietzsche », in Estudios Nietzsche, Madrid, Trotta, 10 (2010), pp. 188-196 et in Jesùs Conill-Sancho, Diego Sánchez Meca (éd.), Guía Comares de Nietzsche, Granada, Editorial Comares, 2014, pp. 271-283.

« L’edizione critica digitale delle opere e dell’epistolario di Nietzsche », in Giornale critico della filosofia italiana, 1/2011, pp. 177-187.

70) Paolo D’Iorio, Michele Barbera, « Scholarsource: A Digital Infrastructure for the Humanities », in Th. Bartscherer and R. Coover (éds.) Switching Codes. Thinking through New Technology in the Humanities and the Arts, Chicago, University of Chicago Press, 2011, pp. 61-87.
71) « Le campane di Genova e le epifanie nietzscheane », in G. Campioni, L. Pica Ciamarra, M. Segala (dir.), Goethe, Schopenhauer, Nietzsche. Saggi in memoria di Sandro Barbera, Pisa, ETS, 2011, pp. 198-227.
72] « La biblioteca digitale di Nietzsche », in Franco Meschini (éd.), Le opere dei filosofi e degli scienziati. Filosofia e scienza tra testo, libro e biblioteche, Firenze, Olschki, 2011, pp. 215-219.
73) « Las campanas de Génova », Estudios Nietzsche, 12 (2012), pp. 65-84.
74) « Friedrich Nietzsche », in Th. Fabre, C. Portevin (éd.), Méditerranée. Les porteurs de rêve, Paris, Textuel et MuCEM, 2013 pp. 102-11.
75)

« Ontologia e gnoseologia nell’estate del 1881. La svolta costruttivista di Nietzsche », Il ponte, (2013), pp. 14-29 ; version augmentée publiée dans Studia Nietzscheana, (2014), 57 §, www.nietzschesource.org/SN/p-diorio-2014 (version augmentée).

76) 迪李歐, 文本生成及哲學性分析:探討尼采的一個標題, 中山人文學報 (Paolo D’Iorio, Textual Genesis and Philosophical Analysis: On a Title of Nietzsche’s, Sun Yat-sen Journal of Humanities, Number 37, July 2014).
77) « On the Scholarly Use of the Internet. A Conceptual Model », in A. Bozzi (éd.), Digital Texts, Translations, Lexicons in a Multi-Modular Web Application : the method and samples, Firenze, Olschki, 2015, pp.
78) « La metafisica dei contrari e la genealogia delle gradazioni », in P. D’Iorio, M. C. Fornari, L. Lupo, C. Piazzesi (éd.), Prospettive. Omaggio a Giuliano Campioni, Pisa, ETS, 2015, pp. 261-265.
79) « Le temps cyclique chez Nietzsche et Boltzmann », in B. Binoche et A. Sorosina (éds.), Les historicités de Nietzsche, Paris, Publications de la Sorbonne, 2016, pp. 127-146.
80) « Digital Scholarly Edition. Interface issues », in P. Italia. C. Bonsi (éds.), Edizioni Critiche Digitali. Edizioni a confronto / Digital Critical Editions. Comparing Editions, Roma, Sapienza Università Editrice, 2016, pp. 37-52.


Comptes-rendus

81)  Compte-rendu à : Günter Abel, Nietzsche, Die Dynamik der Willen zur Macht und die ewige Wiederkehr, Walter de Gruyter, Berlin-New York, 1984 ; publié dans Theoria, 1991/2, pp. 157-160.
82) Compte-rendu à : F. Nietzsche, I filosofi preplatonici, a cura di P. Di Giovanni, Roma, Laterza 1994, titre du compte-rendu Paolo D’Iorio, Francesco Fronterotta, « Piero Di Giovanni editore di Nietzsche », publié dans Rivista di storia della filosofia, n. 1 (1996), pp. 137-153.
83) « Friedrich Nietzsche répond à Félix Fallax », reponse au compte-rendu (publié anonymement) à : P. D’Iorio, HyperNietzsche, Paris, PUF, 2000 ; le compte-rendu et la réponse sont publié dans Capitain-Doc. Le guide de la documentation électronique, janvier 2001, dossier « Autour du projet hypernietzsche : l’edition universitaire en ligne ».
84) Compte-rendu à : Jacques André et Marie-Anne Chabin (éds.), Les documents anciens, vol. 3, 1999, de la revue Document numérique ; publié dans Genesis, 17, 2001, p. 192.
85) « Secret Copies », compte-rendu à : Friedrich Nietzsche, Handschriften, Erstausgaben und Widmungsexemplare. Die Sammlung Rosenthal-Levy im Nietzsche-Haus in Sils Maria, hg. von Julia Rosenthal, Peter André Bloch and David Marc Hoffmann, Basel, Schwabe, 2009, 274 p. ; publié dans The Times Literary Supplement, 9 July 2010, p. 25.
86) « Response to Emmanuel Salanskis’s review of Paolo D’Iorio, Le voyage de Nietzsche à Sorrente », in Journal of Nietzsche Studies, Vol. 44, No. 3, 2013, pp. 506-508.